• Chose étonnante, Emilie tomba sur son ex-mari un jour à la bibliothèque de Willow Creek. La réaction ne se fit pas attendre.

    - Eh bien alors, tu vas les prendre en week-end, tes enfants, oui ou non ? 

    - Rhooo, ça va. Il fallait me laisser le temps de me retourner.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    - Cela fait six mois que je t'ai laissé du temps. Simon n'est plus un bambin. Le prochain week-end, c'est ton tour !

    Ainsi fut fait. Et les 3 enfants voyagèrent donc jusqu'à Oasis Spring et découvrirent la petite maison de leur père (qui est d'Ange Rouge wink2)

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Petite certes. Mais avec une piscine. Le séjour en fut grandement apprécié par les enfants. Le prochain rendez-vous était pris pour l'anniversaire d'Elise. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Emilie, en l'absence de ses enfants en a profité pour sortir le soir avec ses amis. Elle n'avait pas à s'inquiéter, elle pouvait rentrer à l'heure qu'elle voulait. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Et puis, elle mit à profit ce temps pour découvrir, enfin, cette clairière enchantée, qu'elle remisait toujours à plus tard. Il était temps ! 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    - Et bien voilà, ça c'est fait. C'est joli en plus ! 

    Emilie profita de l'absence des enfants pour construire une vraie chambre à Simon. Ainsi ses trois enfants avaient chacun leur espace.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    L'automne arriva ainsi que la Fête des Récoltes. La maison fut décorée à cet effet. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    A l'occasion de cette fête, Emilie invita ses amis : Marie, Summer et sa fille Anna. Et Julien. La fête fut un succès.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Elle apprit ainsi que Julien partageait maintenant la vie de Summer et était un parfait papa pour Anna. Emilie en fut contente pour ses deux amies. Et elle trouvait qu'ils allaient vraiment bien ensemble. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    7 - Les petits plaisirs de la vie

     Bon, elle-même n'avait pas encore retrouvé quelqu'un avec qui vivre une jolie histoire. Et cela la déprimait parfois. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Mais elle se reprenait bien vite. Des activités avec ses enfants ou des câlins et le moral allait bien mieux.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

     

    7 - Les petits plaisirs de la vie

     Quand aux enfants, ils vivaient leur vie tranquillement, sans prise de tête, partant ensemble à l'école sans chamaillerie.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Ou jouant avec quelques amis qu'ils ramenaient avec eux de l'école. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Elise avait sympathisé avec Anna, la meilleure amie de Gaël et elle espérait qu'elle serait un jour sa future belle-sœur. Bon, elle voit peut-être un peu loin Elise. Mais qui sait ? 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Mais ce qu'Elise aime par dessus tout c'est de jouer de la musique. Pour l'instant, elle s'entraîne au violon, mais elle ne désespére pas de jouer un jour aussi du piano et , accessoirement d'en faire son métier. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

     Quand à Gaël il s'est pris de passion pour la chimie et les expériences quelque peu bizarres. Bon, ce n'est pas toujours ça mais il s'entraîne malgré son côté paresseux. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Et pourquoi s'est-il soudainement intéressé par la chimie ? Parce que le grand laboratoire scientifique se trouve à Oasis Spring. Et à Oasis Springs se trouve également une demoiselle qui veut être scientifique. Et cette demoiselle s'appelle Eden Lothario. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Il l'a rencontré lors du weekend chez son père et depuis il ne peut cesser de penser à cette petite fille. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Et Simon ? Simon, sous ses dehors d'enfant sage, est un petit coquin ! he Laissons-lui vivre sa vie de petit garçon.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

     

    Le temps passe et l'anniversaire d'Elise arrive enfin. Comme il l'avait été dit, cet anniversaire se passe chez leur père. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Par contre, Elise est quelque peu déçue de sa silhouette rondouillarde. Elle, qui se voyait sylphide a du mal avec son corps bien en chair. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Et son père n'arrange pas spécialement les choses... 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    - Papa, je suis grosse... 

    - En effet, oui. Il aurait peut-être fallu que tu ne manges pas autant les plats de ta mère.

    - Hé ! Mais toi aussi tu en as mangé je te signales !

    - Oui, mais moi je fais du sport !

     Piquée au vif, Elise enfile son survêtement et se met à courir dans les rues d'Oasis Spring... Bon, elle se décourage bien vite car il fait trop chaud pour courir et puis peut-être aurait-elle dû y aller petit à petit. 

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Revenue dans la maison de sa mère et l'hiver arrivant, Elise rentre au lycée. Et ce n'est pas la joie. Harcèlement et mise à l'écart par des petites pimbêches qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Elise déprime et s'enfonce dans une grande morosité.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    Mais heureusement, Maman est là. Et Maman est toujours de bon conseil. 

    - Tu voudrais perdre du poids, Elise ?

    - Oui, Maman, je ne suis pas bien comme cela.

    7 - Les petits plaisirs de la vie

    - Tu sais que tu es très belle pour moi ma chérie.

    - Maman... 

    - ... bon, je t'ai pris un abonnement à la salle de sport de Willow Creek. Et pour ne pas que tu abandonnes, je m'entraînerais en même temps que toi. Et ce n'est pas tout ! Tu as aussi des cours de violon chez le professeur Lalluly afin que tu te perfectionnes un peu plus. Cela te plaît ainsi ? 

    - Ho maman, tu es formidable !

     

    A suivre.. 

      

    ************************

    Un petit récapitulatif des objectifs : 

    Récapitulatif :

    - Carrière génération 1 : Cuisinier

    - Aspiration : Descendance qui réussit : validation de la 2ème étape

    - Avoir eu l'or à une organisation d’événement : Validé

    - Atteindre le niveau 10 dans une compétence du jeu de base : Validé 

    - Atteindre le rang 10 de sa carrière : niveau 10, Chef célèbre. Validé.

    - Avoir élevé au moins un enfant de son stade bébé au stade jeune adulte : Elise adolescente, Gaël et Simon enfants

    - Avoir rempli une collection d'objet (sans ceux disponibles avec les extensions) :Validé. 

    - Avoir découvert tous les endroits secrets de sa ville de départ : Clairière enchantée de Willow Creek, validé ! 

    - Avoir expérimenté deux types de relations sociales (ami, connaissance, bons amis... ) : Validé. 


    6 commentaires
  • Je vous en avais déjà parlé sur twitter il y a quelques années (2016, oui cela remonte... ) : je souhaitais faire un legacy sur des créatures surnaturelles japonaises, les yokaïs. Mais j'avais retardé jusqu'à présent car je manquais de matière pour le réaliser : créatures surnaturelles et objets et vêtements asiatiques.

    Avec l'arrivé cet automne du Gamepack "Royaume de la Magie", cela a fait ressortir ce projet de mes cartons.

    En ce qui concerne le thème asiatique, je ferai avec ce qu'on a dans le jeu (et on a eu une jolie mise à jour gratuite en février sur le nouvel an asiatique ^^) et avec les superbes vêtements des Îles Paradisiaques, qui me seront d'une grande aide. 

    Bref ! *roulement de tambours* : le prologue de ce legacy sortira au mois d'août 2019 !

    Pour mise en bouche, je vous remets mon personnage principal, Ryuko Kitsune et deux autres personnes :)

    J'espère que vous serez aussi enthousiaste que moi ! 

     

    C'est pour bientôt

     

    C'est pour bientôt

     

    C'est pour bientôt

     

    C'est pour bientôt

     

    C'est pour bientôt

     

    C'est pour bientôt

     

     

     

     


    4 commentaires
  • Journal de Merlin

    Début de semaine

    La semaine a commencé avec une jolie nouvelle : Lilou et Alexis vont être parents. Cela les a un peu surpris car ils ne s'y attendaient pas de sitôt mais ils sont quand même ravis.

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Ils sont les deuxième dans notre petit groupe à être parents. J'espère que ce futur enfant sera également ami avec le mien. C'est tout ce que je souhaite. 

    Une autre surprise également: nous avons eu la visite de Léonie Gothik, la nièce d'Amélia. Et aussi la cousine de Ludwig. Elle est venue pour faire sa connaissance. J'avais un peu d'appréhension du fait de son appartenance à la famille Gothik, mais finalement c'est une petite vraiment très sympathique. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    J'ai également appris qu'elle a une certaine notoriété dans son domaine de simtubeuse et qu'elle espère en vivre quand elle sera adulte. C'est tout ce que je lui souhaite. En tout cas, j'ai été touché par son intérêt envers mon fils et par son côté sans façon. Ce qui me change d'Amélia. Tout les Gothik ne se ressemblent pas. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    En parlant de cette famille, j'ai également reçu un drôle de paquet ce matin qui venait de Willow Creek. C'est Alexandre Gothik, le "patriarche" de la famille qui me l'avait envoyé. Il s'agissait de graines. Dans la lettre accompagnant le paquet, Alexandre me demandait de le planter afin d'assurer la fertilité et la  prospérité de notre lignée. J'ai haussé les épaules et j'ai quand même planté les graines. Tout ce qui pourra me débarrasser de ma dette est bon à prendre, même le plus farfelu. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

     Je vois également que mon père remonte doucement la pente, même si ce n'est, évidemment, pas facile tous les jours.  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    En tout cas, je sais qu'il s'est remis à écrire des histoires. Et cela, c'est vraiment un point positif. Papa m'a indiqué que maman lui sert de muse et leur amour l'inspire beaucoup dans son écriture. Pour moi, l'important, c'est qu'il ne se morfonde plus au fond de son lit. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Et puis, il apprécie également de s'occuper de son petit-fils pendant que je suis au travail. Moi, cela me permet de ne pas engager une nounou ou de le mettre à la garderie (vu l'état de nos finances, c'est d'ailleurs au mieux) et à eux de créer un lien fort.  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    N'oublions pas Doodle non plus, qui réclame toujours sa dose de câlins.  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Comment ne pas parler également dans son journal d'un tournant dans ma vie affective ? Je me suis rendu chez Iris ce lundi soir. Nous avons longuement parlé, de ce qui nous liait, de notre relation depuis l'enfance. Et de son amour pour moi, si sincère et si profond. 

    - Je suis si idiot de ne pas m'en être aperçu avant... 

    - Allons... Tu aimais Amélia, aucune autre fille n'avait d'importance à ce moment-là. J'apprécie encore plus le fait de t'avoir tout à moi maintenant. Car c'est le cas n'est-ce pas ?  

    - Oui, Iris. Je suis tout à toi. A jamais. Je t'aime. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Nous nous sommes serrés l'un contre l'autre, savourant cet amour tout neuf. Je savais qu'avec Iris notre relation serait sans nuage, même si nous ne vivrions pas ensemble. Car elle avait souhaité garder son indépendance du fait de son métier. Celui-ci était prenant et chronophage et également source de déplacements nombreux. Il était plus facile pour elle de garder son appartement et de me voir quand elle était plus disponible. Iris n'envisageait pas du tout de quitter sa carrière (et je ne le souhaitais pas non plus !). Elle avait trop sacrifié jusqu'à présent pour le lâcher maintenant. Même pour moi.  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Je ne lui mettrai jamais des bâtons dans les roues à ce niveau. De toute façon, qu'est-ce que cela m'aurait apporté à part la voir malheureuse ? Même, s'il est vrai, qu'au fond de moi, je regrette de ne pas vivre avec elle. Mais c'est ainsi. Et puis, l'avenir n'est pas figé. Un jour peut-être... 

    Après cet échange et un chaste baiser, nous en sommes restés là et je suis parti. Iris viendrait nous rejoindre le lendemain pour l'anniversaire de Ludwig.

     

    Hé oui, mon tout petit va devenir un enfant. Que le temps passe vite. Mais en même temps, j'ai hâte de découvrir son caractère et de pouvoir échanger avec lui autrement qu'en lui lisant des histoires de Patapouf le chat.  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Le seul point noir dans tout cela, c'est mon travail. Je ne pensais pas que j'allais avoir un costume aussi ridicule. Si j'avais su cela, je n'aurai jamais signé. Enfin, ce n'est que pour une semaine. Et après, il faudra que je trouve encore autre chose... Fichue dette  !!!  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

     

     

    Mardi 

    Nous avons eu la visite de Céline ce matin. Elle est toujours aussi énergique et indépendante, mais souriante. Apparemment, elle a l'air heureuse de ce qu'elle fait à la mairie. Et d'ailleurs, moi qui commençais à m'inquiéter de devoir chercher un travail la semaine prochaine, voilà qu'elle m'en offre un sur un plateau d'argent. Alors certes, ce n'est pas haut placé, c'est un poste pour faire connaître le parti du Maire élu par le biais de manifestations et de rencontres avec différentes personnes influentes. Après tout, pourquoi pas, je n'ai rien à perdre. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Le soir, nous avons enfin fêter l'anniversaire de mon petit Ludwig. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    C'est un beau garçon maintenant. Et bon sang, qu'est-ce qu'il me ressemble. J'ai l'impression de me revoir au même âge. Par contre, je ne vois guère de traits Gothik. A moins que cela soit au niveau du caractère. Pourvu qu'il n'est pas celui de sa mère ! 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Aussitôt qu'il a soufflé ses bougies, il a accaparé papa afin qu'il lui lise une histoire sur les aristochats. Décidément, je crois  que Ludwig a une monomanie sur les chats... 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Iris est venue à la maison ce soir. Un peu en retard, mais enjouée et avec un regard qui en disait long. La suite se passe de mots...  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

     

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Faire l'amour avec Iris est si simple, si évident. Pas de fausse pudeur entre nous. Nous nous connaissons depuis tellement longtemps que passer à l'acte n'est juste qu'une étape de plus, mais une étape ô combien importante. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Je l'aime. Oui, Iris je t'aime. Et j'espère t'aimer toute ma vie... 

     

    Mercredi matin

    Journal de Ludwig  

    Maintenant que je suis grand, je peux enfin jouer avec Doodle. Et ça c'est chouette !  

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Je l'aime beaucoup mon Doodle, même si bon, parfois, il est plus intéressé par mon assiette que par moi... 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

     Tiens, je vais demander à Papou de me montrer comment marche l'ordinateur de papa. Il doit y avoir des jeux sympa dessus. Les sims je crois.

     

    Journal de Merlin

    Je suis revenu en catastrophe à la maison. Ludwig m'a appelé car il a trouvé papa inanimé dans ma chambre. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Il est hélas trop tard pour faire quelque chose et la faucheuse n'a rien voulu savoir de nos supplications, encore une fois et a emmené l'âme de mon père. Me voilà donc orphelin. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Mon chagrin attendrait, il fallait avant tout rassurer mon petit garçon. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    - Tu ne vas pas mourir toi non plus papa, hein ? 

    - Non, mon grand. Je suis là encore pour longtemps. 

    - Promis ?

    - Promis. 

     Ce n'était vraiment pas une période facile pour nous deux, mais il fallait bien avancer. Heureusement que nous avions Doodle pour nous réconforter. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Et puis, est venue la question que je redoutais...

    -Papa, c'est qui ma maman ? 

    - Ha... 

    - C'est Iris, dis, c'est elle ma maman ? 

    - Non, mon grand, ce n'est pas elle. Comment te dire... 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Et il fallut bien expliquer. Je m'en tenais à l'essentiel tout en ne cachant pas qu'Amélia l'avait laissé à ma garde parce qu'elle préférait privilégier sa carrière. Que pouvais-je dire d'autre de toute façon ? Je me devais d'être honnête mais que c'était difficile. 

    J'avais quand même compilé quelques extraits vidéos de la carrière d'Amélia ainsi que quelques reportages sur elle. Au vu de la réaction de Ludwig, je ne pense pas qu'il s'attendait à ce genre de maman... 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Heureusement, un appel vint nous distraire de notre deuil et de la désillusion de Ludwig. C'était Alexis qui nous invitait chez lui pour nous présenter sa petite Cécile. J'acceptais l'invitation avec plaisir. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Ludwig fut tout de suite accaparé par la bambine qui lui fit un gros câlin. A croire que mon fils est déjà un charmeur en puissance... 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    En tout cas, ce fut un bon moment de passé avec mes amis. Accaparé par mes problèmes et mes jobs, je les avais quelque peu oubliés. Il faudrait que je remédie à cela et les voient un peu plus souvent. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

     

     

    Journal de Ludwig

    Je suis très triste. De ce que j'ai vu de ma vraie maman, cela n'a pas l'air d'être une belle personne. Je pensais qu'elle n'était pas là pour une raison grave, parce qu'elle était malade. Mais en fait, elle ne voulait pas de moi. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Heureusement, quand je ne suis pas bien et quand j'ai envie de câlins, je vais voir Iris.

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Avec elle, je suis toujours bien. Et elle sent si bon. 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Et puis, je vois bien que papa et elle sont très amoureux. Je suis content de les voir ensemble. Iris ce n'est pas maman, mais elle vaut cent fois mieux qu'elle. J'espère qu'elle restera pour toujours avec papa ! 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    Ah tiens... J'ai oublié de dire à papa quand on a été voir ses amis, que j'avais également rencontré une autre petite fille. Elle s'appelle Elsa. Elle a l'air gentille. Peut-être la reverrais-je... 

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

     

     

     *********************************

    Alors, au niveau de la dette, nous en sommes maintenant à : 42492 Simflouzes ! Et oui, avec l'achat de l'arbre à simflouzes, la dette descend bien plus vite !!! (j'ai fait 2 récoltes dans la semaine). J'avais également vendu quelques objets qu'il y avait dans l'inventaire de Cillian avant qu'il décède. 

    Concernant les objectifs de cette génération :

    - Nous avons donc eu notre bagarre de la semaine.

    Semaine 2.3 : De la tristesse mais aussi de l'amour

    - Merlin a pris la carrière d'Athlète professionnel. Il lui reste : Politique - Gourou des Technologies et Agent secret.

     

     


    11 commentaires
  • Structure familiale : Célibataire  mixte. Les enfants doivent être un mélange d'enfants naturels et adoptés. (ah cela va changer un peu !)

    Nombre d'enfants : 3

    Carrière principale : Gourou des Technologies - Pas de possibilité de gagner de l'argent additionnelles (et j'en fait quoi alors de l'arbre à Simflouzes ?^^).

    But de la génération : Sanctuaire pour animaux - Adoptez, créez ou recueillez un animal errant. Durant la génération, construisez un sanctuaire pour votre animal. Par exemple, un mur recouvert de photos Simstagram, les urnes de vos animaux, leurs jouets favoris, les plumes collectées, les présents ramenés non ouverts. 

    Divers fun : Echange scolaire - Lorsqu'un des enfants devient adolescent, il est invité à rejoindre un groupe d'échange. Choisissez un adolescent dans un foyer et faites l'échange depuis la "Gestion des Mondes". Liez-vous d'amitié avec cet étudiant. Il peut rester quelques jours ou toute une semaine. Après cet échange, invitez-le à passer au moins une fois par semaine. Un membre de la famille doit garder un lien d'amitié avec lui. 

     

    Voilà donc la vie qu'attends notre petite Ludwig. Elle n'est pas très compliquée, je dirais même qu'elle est peinarde. 

    Bon. Il va bien falloir mettre un peu de rififi là-dedans, non ? intello


    5 commentaires
  • ... Gaël ! 

    Le jeu de lama a parlé, c'est Gaël qui a gagné face à son frère Simon :

    Et le gagnant est...

    Je rappelle donc l'aspiration du jeune garçon : Facultés Sociales et son trait de caractère est : Paresseux ! he

    Et le gagnant est...

    Sa petite amie sera Anna Holiday... Sauf si j'en décide autrement. Vous commencez à me connaître. glasses

    Et le gagnant est...

    Voilà, voilà. Pauvre Elise qui n'a guère récoltée de voix. Mais heureusement, elle servira à compléter l'aspiration de sa maman^^. 

    Je vous laisse avec un petit repas de famille. 

    Et le gagnant est...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique