• Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Journal de Merlin

    Amélia avait laissé une lettre dans le berceau du bébé. Parce que oui, l'enfant était bien de moi et d'Amélia.

    En voici la teneur : 

     "Merlin,

    Ce bébé est le tien. Il s'appelle Ludwig Faust-La Louve. Je n'ai pas avorté car cela ne se fait pas chez les Gothik mais je ne veux pas l'élever ni le garder. Je n'ai jamais voulu être mère et la venue de cet enfant n'y change rien. Je te laisse donc le soin de t'en occuper. 

    Et un conseil, la prochaine fois, penses donc à te protéger, cela évitera ce genre d'incident... 

    Et aussi, je ne veux plus rien avoir à faire avec toi. Ni avec cet enfant. Ne cherche pas à me retrouver. 

    Amélia Gothik"

    Après avoir lu cette lettre, j'ai été vomir. Littéralement. Comment, comment peut-elle être aussi égocentrique, aussi narcissique ? Je découvrais dans la douleur des traits de ma "chère et tendre" que je n'aurais jamais souhaité connaître. 

    Et puis, il fallait bien s'occuper de cet enfant. Ludwig. Mon fils. Cela me faisait tout drôle d'être père. J'appelais en premier lieu mes parents. 

     

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Et tout alla très vite.

    Le lendemain, j'étais parti de l'appartement d'Iris avec Ludwig. Nous n'avions guère parler elle et moi. De toute façon, qui y avait-il à dire ? Iris était assez mal à l'aise avec ce qui m'arrivait. Mais elle ne pouvait pas en faire plus, ce n'était pas son rôle. 

    Nous nous sommes installés, mes parents et moi, dans un autre appartement à San Myshuno. Hé oui, je suis de retour chez eux. Mais en même temps, je ne peux guère faire autrement. Je me vois mal élever tout seul cet enfant à l'heure actuelle. Pas avec le travail que je fais. 

    Et, s'il y a une chose à laquelle je ne m'attendais pas, c'est que l'amour paternel me tombe dessus ainsi. Et pourtant, quand je l'ai dans mes bras c'est d'une telle évidence. Je ne me voyais pas père si tôt, mais maintenant qu'il est là, je n'ai plus le choix. Il n'a rien demandé ce bonhomme. Je ferai du mieux que je peux.

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Mais comment vais-je lui expliquer la défection de sa maman ? Comment expliquer cela ? .... Doucement, Merlin, doucement. Chaque chose en son temps. L'important, pour le moment, c'est de l'aimer et lui assurer tout ce qu'il faut pour bien grandir. On verra ensuite quand il sera en âge de comprendre pour les explications. Il faudra d'ailleurs que je retrouve Amélia et que nous ayons une discussion sérieuse tous les deux. De toute façon, avec le métier que je fais, il ne devrait pas y avoir de problème pour retrouver sa trace. 

    Une à qui je dois une fière chandelle, également, c'est à Céline. C'est elle qui nous a trouvé cet appartement. Elle a fait des pieds et des mains à la Mairie de San Myshuno pour nous loger. D'ailleurs, nous payons le loyer à un prix ridiculement bas. 

    Par contre, je crois quand même que Céline a un faible pour mon père. Quand elle vient à l'appartement, c'est souvent pour lui parler... Tss ! Serait-ce cela le charme des Faust ? 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

     Quand à maman, je ne la pensais pas aussi heureuse de pouponner car elle n'a jamais été une maman-poule. Mais là, j'ai l'impression qu'elle apprécie de s'occuper de Ludwig. Même si elle  m'a confié qu'elle aurait préféré attendre encore un petit peu avant d'être mamie.

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Nous avons d'ailleurs parlé de cette situation pour le moins perturbante pour tout le monde. Maman est quelque peu outrée par la conduite d'Amélia, non pas par le fait qu'elle abandonne l'enfant, car c'est le genre de choses qui peut arriver, certaines femmes n'ont pas du tout l'envie ou la fibre maternelle, mais par le fait de ne pas nous avoir prévenu plus tôt, alors que cela aurait facilité plein de choses et nous aurions pu préparer différemment la venue de Ludwig. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Papa, lui, nous aide en faisant la cuisine. En même temps, cela m'arrange car ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. Il faudra bien que j'arrive à me débrouiller un jour car mes parents ne sont pas éternels, hélas. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Et, puis, j'ai aussi retrouvé Doodle, ce cher matou. Il a l'air d'avoir rajeuni le bougre. A croire qu'ils font des miracles à la clinique vétérinaire. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Bon, par contre, il aime toujours autant venir s'installer sur mon lit pendant que je dors... Ça va ? Je ne te gênes pas trop ?  

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Je ne reste pas non plus à rien faire à la maison : je profite de mon temps libre pour continuer à m'entraîner car je dois toujours être en bonne forme physique pour mon travail. Je ne suis pas encore en mission et je suis toujours un novice dans l'équipe mais je dois être au top. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Je me suis plutôt bien intégré à cette équipe sauf avec une personne, un certain Thierry Dubois. Il est vraiment imbu de sa personne celui-là. Il me sort pas les trous de nez. Mais bon, il faut faire avec... 

     

    Mardi soir

    Aujourd'hui, Iris m'a invité à dîner dans une petit restaurant. Elle voulait savoir comment j'allais et si tout se passait bien avec le petit. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    - Ça va, ça va. Bon, heureusement que mes parents sont là, sinon je ne sais pas comment j'y serai arrivé.

    - Je suis désolée de ne pas avoir pu t'aider plus que cela.

    - Tu m'as déjà bien aidé avant, Iris. Et puis franchement ce bébé, c'est mon problème, pas le tien.. Je sais que tu n'es pas spécialement attirée par les enfants. 

    - Eh bien... disons que pour l'instant, la maternité ce n'est pas du tout ce que j'envisage. Je préfère privilégier ma carrière avant.

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    - D'ailleurs, à propos, tu ne me parles jamais de ta vie amoureuse. Tu as quelqu'un en ce moment ?

    - Ho !... Non. J'ai eu une aventure lors d'un chantier de fouille dans la jungle, mais rien de bien sérieux. Et puis, là, actuellement, mon frère est chez moi, cela ne m'aide pas trop à avoir une relation suivie.

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    - Léo ! Qu'est-ce qu'il devient ? 

    -Il poursuit sport-étude à San Myshuno. Il veut devenir professeur de sport comme papa. C'est plus facile pour l'instant d'être avec moi au niveau financier. Mais l'année prochaine, il veut se trouver une colocation avec des copains. A moins, qu'il ne se trouve une petite amie, beau comme il est ce chenapan. 

    - Mais toi aussi tu es belle, Iris. Arrête de te dévaloriser ainsi.

    - Merlin... 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Iris me regarda soudain d'un autre œil et je vis sa posture changer. Mais alors qu'elle allait me parler, mon téléphone se mit soudain à sonner. Flûte !

    C'était maman qui m'appelait pour me dire que Ludwig n'allait pas tarder à popper de son berceau. Je coupais court la conversation avec Iris et repartie à la maison. 

    Quand je suis arrivé, Ludwig était déjà en train de jouer avec maman. Son rire en cascade était un vrai régal pour mes oreilles. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    De longues boucles noires, de grands yeux verts, il n'y a pas à dire, Ludwig est mon portrait craché. D'après maman, j'étais pareil en bambin. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     Je ne vois guère les traits des Gothik dans son visage. Mais je pense que cela peut changer quand il grandira. Enfin, je suis quand même quelque peu satisfait de voir que les gènes Faust aient pris le pas sur les Gothik. Une petite revanche mesquine mais tant pis. 

    En tout cas, avec ce bambin, cela donne de la vie dans l'appartement en tout cas. Et papa et maman sont bien occupés. Ainsi que Doodle ! Car Ludwig est fortement attiré par le chat et n'arrête pas de venir le caresser et lui tapoter la tête. Le pauvre, je le plaindrais presque... 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Jeudi soir

     Journée horrible au possible. Comment dire que ma vie tourne au désastre ? Ce n'est pas possible, pas possible... 

    En fin d'après-midi, j'étais simplement assis, comme à mon habitude, à côté du stand de plats à emporter. J'aime bien décompresser ainsi après le boulot, regarder simplement les gens passés avant de retourner à ma vie familiale. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Et puis je l'ai vu. Thierry Dubois. Ma bête noire du boulot. C'est lui qui est venu me chercher et m'a asticoté, alors que je ne demandais rien. Le ton est très vite monté et nous en sommes venus aux mains. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     J'ai bien vite eu le dessus sur lui et, par le fait de l'avoir battu, je pensais qu'il n'allait plus me chercher et que nous allions en rester là.

    Mais une fois de retour dans l'appartement, alors que je préparais quelques dossiers pour le travail de demain, j'eu la désagréable surprise d'avoir un appel de mon supérieur. J'étais viré. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Thierry Dubois avait tiré quelques ficelles pour me faire licencier de L'Agence. Et il s'était servi de notre bagarre pour appuyer ses propos auprès de la hiérarchie. Alors, certes, je l'avais laissé avec une dent cassée et un oeil au beurre noir mais il l'avait bien cherché. Pourriture ! Je te jure que tu me le paieras d'une façon ou d'une autre. 

    Mais voilà, je me retrouve sans emploi. Ce n'était pas ce que j'avais envisagé pour mon avenir... 

     Et puis, comme si cela ne suffisait pas, Maman vient de nous quitter ce soir, alors que nous étions juste partis nous coucher. Je pensais qu'il lui restait plus de temps que cela.. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    J'ai eu beau supplié la faucheuse, rien n'y fit. Elle se montra intraitable et emporta l'âme de maman. Maman, tu vas me manquer... 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Le plus affecté fut papa. Maman avait été le grand amour de papa. Ils se connaissaient depuis si longtemps et ils étaient si proches. Comment allait-il continuer à vivre sans elle ? Je l'ai réconforté comme je l'ai pu ... Mais le soir, je l'entends parfois parler avec l'urne de maman. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Heureusement, il y a Ludwig qui nous donne un peu de réconfort. Et Doodle. Quand tu cherches l'un, tu trouves l'autre. Je n'ai jamais vu un gamin autant scotché à un animal. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Mais même Ludwig ressentait du chagrin suite à la mort de sa mamie, même s'il ne l'a pas beaucoup connu. Je le sentais parfois tremblant et sanglotant alors que je l'emmenais lui lire l'histoire du soir. Pauvre chou ! 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Et puis, la fin de la semaine est arrivée. Et Iris aussi. Elle m'enlaça immédiatement et fortement.

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Elle pensa même que je ne viendrais pas à cette nouvelle prospection, mais mon père m'y poussa : "Vas-y" me dit-il. "Cela te fera du bien. Et puis, il faut bien rembourser cette dette. Ne t'inquiètes pas, je m'occuperais bien de Ludwig".

    Ainsi fut fait. Et me revoilà reparti une nouvelle fois à Selvadorada. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    J'ai eu un peu plus de mal cette fois-ci. Il est vrai que la mort de maman ne m'aide pas à être serein. Je ne suis pas aussi concentré que je le devrais. Et je me suis retrouvé quelque peu empoisonné en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Mais heureusement, je réussis à trouver rapidement le trésor caché du temple. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Et j'héritais également d'une bénédiction des Anciens. Oui. Encore en squelette. A croire qu'ils s'amusent bien avec moi. Enfin, heureusement que cet état ne dure pas trop longtemps. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    De retour à notre logement, en humain cette fois-ci, je vis Iris en grande conversation téléphonique. Elle raccrocha quelques minutes plus tard et vint vers moi. 

    - Merlin, j'ai quelque chose à te dire. Tu as cinq minutes à m'accorder ?

    - Heu.. oui, bien sûr. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Une fois assis dans le sofa, j'attendis qu'Iris parle.

    - Voilà, après notre conversation concernant ta situation professionnelle, j'ai décidé d'en parler à papa. Il aurait quelque chose à te proposer : un poste de professeur remplaçant en sport à l'Ecole de Police. Il sait que tu es assez bon dans ton niveau et pense que cela passera. Tu as un entretien lundi. 

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    - Ho... Je... Je ne sais pas quoi dire Iris. Enfin, si, merci. Merci d'être toujours attentionnée avec moi et de me proposer des solutions à mes problèmes. Je ne sais pas si je suis à la hauteur d'un tel dévouement... 

    - Allons, Merlin, je suis sûre que tu me renverrais l'ascenseur s'il m'arrivait la même chose. Et je t'aide parce que je peux le faire et parce que j'ai beaucoup d'affection pour toi.

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

    Affection ? ... Mes yeux s'ouvrirent alors. Ce qu'éprouvait Iris à mon égard était bien plus que de l'amitié. C'était de l'amour. Qu'est-ce que j'avais été bête. 

    Je lui pris doucement la main et la portais à mes lèvres.... 

     

    *********************************

    Alors, au niveau de la dette, nous en sommes maintenant à : 55 385  Simflouzes ! Cela descend quand même un peu. J'attends d'avoir assez de points d'aspiration de Merlin pour pouvoir acheter un arbre à Simflouzes. Je pense que cela ira beaucoup plus vite. Et je n'aurai pas triché ;)

    Concernant les objectifs de cette génération :

    - Nous avons donc eu notre première bagarre de la semaine.

    - Merlin a donc commencé et arrêté son premier travail en tant qu'agent secret. Pour rappel, il doit faire ensuite : Athlète professionnel - Politique - Gourou des Technologies et Agent secret.

    Petite image bonus, Iris aime beaucoup enlacer Merlin. Surtout quand il est en caleçon ! he

     

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Et Léo, le petit frère d'Iris. Il est beau, hein ? happy

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    La prochaine mise à jour sera dédié à des Petits Potins, centré sur la famille Gothik :

    Amélia

    Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     

    Et Alexandre, qui a bien l'intention de commencer une dynastie vampire... 

     Semaine 2.2 : Entre responsabilité et chagrin

     A bientôt ! 


  • Commentaires

    1
    Dimanche 24 Février 2019 à 10:11

    Quelle garce cette Amélia ! Totalement auto-centrée sur sa petite personne... et prompte à accuser les autres (faut être deux pour faire l'amour et penser aux conséquences, non ?). Bref, j'espère qu'elle ira de désillusions en désillusions à DSV !

    Sinon, il est bien mimi Ludwig... J'espère qu'il n'aura aucun trait des Gothik en grandissant...

    Enfin, Merlin se rend compte des sentiments de la belle et généreuse Iris  son égard. Mais quand on connaît les règles du challenge, on sait qu'ils ne pourront jamais être vraiment ensemble... snif...

    J'ai bien aimé la manière dont tu as intégré les règles du challenge avec le renvoi de notre pauvre Merlin...

    Hâte de lire les Potins maintenant...

      • Dimanche 24 Février 2019 à 20:51

        Parthenia, 

        Il est vrai que j'ai fait d'Amélia un personnage assez antipathique en effet. Mais j'aime bien ^^. Pour l'instant, elle a péniblement gagné sa 1ere étoile à Del Sol Valley. Je crois qu'elle va devoir se contenter de faire des pubs et d'avoir des seconds rôles dans les séries TV :p

        Oui, Ludwig est mignon. Il a exactement la même tête bambin que celle de son père. J'ai donc hâte de le voir enfant et ado pour savoir s'il a hérité des traits Gothiks ou pas. 

        Pour la relation entre Merlin et Iris, ils ne vivront certes pas ensemble pour le moment, mais ils auront quand même une relation suivie. Elle emménagera avec Merlin une fois que Ludwig sera jeune adulte. Par contre, je me tâte pour faire un enfant à ces deux-là. Cela sera contraire aux règles, mais j'ai tellement envie de voir le mélange de ces deux-là !

        J'essaye de romancer un tant soi peu avec ce que les dés m'ont donné. Pour l'instant, je suis assez contente de moi. J'ai également une idée pour la 3eme génération. Qui je le rappelle sera également célibataire. Snif !

        Quand aux Potins, ils seront essentiellement dédiés à la famille Gothik : Alexandre, Amélia et Léonie, la fille de Cassandra. 

        Merci de ta fidélité et de ton soutien auprès d'Iris ! Elle en avait bien besoin la pauvre ^^.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 24 Février 2019 à 10:32

    Quel chapitre!  

    Merlin prend ses responsabilités, ce dont je n'avais jamais douté et ses parents sont là pour l'épauler.  C'est super!  Comme quoi, il peut y avoir du bon à toute déception.

    Le petit Ludwig est choyé, aimé... pour les questions sur la mère, cela attendra.  De toute façon, je ne pense pas qu'il y ait une bonne façon de dire ce genre de chose :/

    Et qu'est-ce qu'il est mignon, ce bambin ♥

    Je suis triste de perdre Agathe :/  et je ne suis pas la seule, évidemment.  Finalement, ce n'est pas plus mal que Ludwig soit arrivé si tôt :o

    Et the Révélation...  ♥♥  notre Merlin ouvre les yeux ... rooh, je suis contente pour Iris ♥♥  Iris qui probablement a  dû perdre espoir un moment que Merlin comprenne les sentiments qu'elle lui porte mais a toujours été là, présente et bienveillante.  Une belle personne ♥

    Evidemment, j'ai adoré ♥♥

      • Dimanche 24 Février 2019 à 20:56

        Eulaline,

        Oui, Merlin n'est pas l'homme qui fuit devant ses responsabilités même celles aussi énormes que celle d'un enfant. Et oui, il avait ses parents avec lui, parce que c'est un peu plus facile et ainsi Ludwig débute dans la vie avec beaucoup d'amour autour de lui. 

        Je pense d'ailleurs que cela sera Ludwig qui ira voir sa mère quand il sera plus grand. Une petite confrontation cela fera du bien ! intello

        Et oui, Agathe est belle et bien morte. Cela m'a fait tout bizarre, mais c'est les lois du challenge. (heureusement que j'ai une petite Agathe Mistery qui va prendre du service dans une autre partie ^^). 

        Une petite touche d'espoir à la fin, un nouvel amour naissant. Je pense que Merlin est en de bonnes mains avec Iris, même s'il ne pourra pas vivre avec elle. Mais je pense leur octroyer de beaux moments à ces deux-là ! 

        Et merci à toi d'être toujours là et à tes commentaires si précieux. ♥♥♥

        Et promis pour la génération 4, j'essaie d'avoir une petite Silane ;)

    3
    Dimanche 24 Février 2019 à 14:01

    Une semaine difficile pour le petit Merlin, surtout le départ de sa mère (ils meurent vraiment trop vites les seniors...) , mais un peu de joie en perspective si sa relation avec Iris se passe bien, courage!

      • Dimanche 24 Février 2019 à 21:00

        PrincesseSey,

        Ah ça, pour les séniors en effet, on a guère le temps d'en profiter. Et encore, heureusement que j'ai fait faire un enfant à Merlin dès qu'il a été jeune adulte parce que sinon Agathe n'aurait jamais vu son petit-fils ! Cela serait bien qu'ils rajoutent un peu de jour également aux séniors, histoire d'équilibrer un peu les générations. Parce que j'aime bien jouer avec eux aussi, de garder un lien familial.

        je pense que la relation avec Iris se passera mieux que celle d'Amélia ;) . A défaut du travail, je pense que la vie de Merlin sera un peu plus facile, une fois que j'aurai l'arbre à Simflouzes ^^.

        Merci de ta fidélité, à bientôt ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :